Groupe scolaire à Bazancourt

Ce travail touche toutes les échelles : l’urbain, l’architecture et le paysage. La composition naturelle du projet est d’une grande limpidité. Elle débute par le parvis nouvellement créé rue de l’Espérance. Depuis l’entrée solennelle du site, les flux sont organisés suivant trois directions distinctes : l’école maternelle, le centre périscolaire, le passage couvert ouvrant sur l’école élémentaire et la restauration. Cette disposition singulière permet de séparer clairement les programmes, en donnant l’impression d’un seul bâtiment, une seule architecture. Elle relie, elle occupe le terrain en préservant les spécificités de chaque entité fonctionnelle. Tout est conçu, pour générer l’impression d’une architecture unique où chaque lieu prend naturellement sa place. Cette idée de fragmentation correspond à une vision domestique de l’architecture, où les volumes s’assemblent de façon harmonieuse et mesurée. Le projet s’articule autour de quelques arbres remarquables conservés pour leur aspect et leur inscription paysagère. La modernité est clairement établie, mais elle est douce, sans gesticulations, ni matériaux provoquants. Les couleurs sont à l’intérieur. Cette architecture est l’expression d’un engagement qui évoque la simplicité et l‘évidence volumétrique. Tout est posé.